Édition du 22 septembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Canada

Nouveau Brunswick

Élections 2020 : majorité pour Higgs, Vickers quitte

Blaine Higgs a gagné son pari et a mis la main sur une majorité de sièges, lundi lors des élections provinciales. Le libéral Kevin Vickers a heurté un mur et n’a même pas réussi à se faire élire dans sa propre circonscription.

14 septembre 2020 | tiré du journal Acaadie nouvelle |https://www.acadienouvelle.com/actualites/2020/09/14/le-gouvernement-higgs-restera-au-pouvoir/

Les progressistes-conservateurs remporté 27 sièges et récolté 39,3% des votes, ce qui leur permettra de gouverner seuls à l’Assemblée législative. lls ont une fois de plus été presque complètement blanchis dans le Nord.

Les libéraux sont arrivés loin derrière en deuxième position, avec seulement 17 sièges et 34,3% des voix. Leur chef, Kevin Vickers, a été défait dans Miramichi et a annoncé sa démission sur le champ.

Le chef allianciste, Kris Austin, a été réélu dans Fredericton-Grand Lake. Sa formation politique a récolté 9,2% des votes (soit trois points de moins qu’en 2018) et a perdu un siège.

Le Parti vert a réussi à préserver ses acquis et à faire réélire ses trois députés sortants. Il a récolté 15,2% des votes à l’échelle provinciale.

Le taux de participation a été de 65,9%, soit un peu moins que lors des élections de 2018. Le taux avait alors été de 67,13%.

Blaine Higgs prêt à se rouler les manches

Le premier ministre réélu a prononcé son discours de victoire devant quelques dizaines de partisans peu après 22h, dans une salle communautaire de Quispamsis.
« Il n’y a rien comme arriver dans une salle comble ! C’est la vie en temps de COVID », a-t-il dit en riant après avoir enlevé le bouclier facial transparent qu’il portait à son arrivée.

Blaine Higgs a dit que le Nouveau-Brunswick « voit plus clair » maintenant que son parti a une majorité à l’Assemblée.

« Ce soir, nous avons plus de certitude que jamais auparavant. C’est une certitude qui vient du fait que l’on sait que les Néo-Brunswickois veulent que l’on saisisse notre élan actuel et que l’on continue à construire. »

Il a dit que son équipe est « éprouvée » et qu’elle saura prendre « des décisions difficiles de façon équitable pour faire avancer notre province ». Il s’est félicité de l’élection de neuf femmes progressistes-conservatrices, un record pour son parti.
Blaine Higgs a tendu la main à l’ensemble de la province.

« Je continuerai d’être inclusif et collaboratif. Que ce soit le Nord, le Sud, les régions urbaines ou rurales. L’objectif primordial de notre gouvernement sera d’aider toutes les régions. Aucune région ne sera laissée pour compte », a-t-il dit en anglais et ensuite français.

Kevin Vickers annonce sa démission

La soirée de lundi a été particulièrement difficile pour le chef du Parti libéral. Kevin Vickers a mordu la poussière dans Miramichi contre Michelle Conroy de l’Alliance des gens. La députée sortante a été réélue avec plus de 1000 voix devant M. Vickers.
Le chef libéral qui a passé la soirée à Miramichi devait se rendre à Fredericton par la suite pour s’adresser à ses partisans et aux médias. Devant sa propre défaite, M. Vickers a plutôt décidé d’annoncer directement sa démission à titre de chef du parti à partir de Miramichi.

Kevin Vickers a confié sur les ondes de la CBC que les libéraux devaient maintenant « passer à autre chose » et commencer à « rebâtir » leur parti.

« Avec les résultats de ce soir, c’est le temps pour un autre chef de faire avancer le parti. »

M. Vickers s’est dit déçu de ne pas avoir réussi à mettre fin aux divisions dans la province en réunissant les francophones et les anglophones sous la bannière libérale.

« Je tiens à assurer les Néo-Brunswickois que, avec nos valeurs libérales, nous allons travailler en collaboration avec M. Higgs et son gouvernement pour le bien de tous les Néo-Brunswickois. »

Les libéraux ont notamment perdu leur seule circonscription à Saint-Jean et à Fredericton au profit des progressistes-conservateurs.

Statu quo pour le Parti vert

Le Parti vert a réussi à conserver ses acquis lundi soir, mais pas à faire les gains qu’il espérait. David Coon, Kevin Arseneau Megan Mitton ont tous été réélus.

Les candidats verts Luke Randall (Fredericton-Nord) et Carole Chan (Moncton-Centre) ont perdu après avoir été en avance durant une partie de la soirée.
Le meilleur espoir du Parti vert dans le nord de la province, Charles Thériault, a finalement été facilement battu par le libéral Gilles Le Page dans Restigouche-Ouest.
« À ceux qui ont voté pour la toute première fois pour les verts(. .. ) merci de contribuer à un Nouveau-Brunswick plus juste, plus équitable et plus durable », a déclaré David Coon en soirée.

« Aux Acadiennes et Acadiens qui ont pris le bon risque de voter vert pour la première fois, je ne vous laisserai pas tomber. Sans l’Acadie, le Nouveau-Brunswick n’est pas le Nouveau-Brunswick. Je vous promets que vous avez en moi un allié pour protéger vos droits linguistiques. »

Le Parti PC échoue encore dans le Nord

Le Parti progressiste-conservateur doit sa victoire en grande partie au Sud, où il a réussi à arracher quelques circonscriptions des mains des libéraux.
Les bleus ont notamment eu le dessus dans Moncton-Est, dans Fredericton-Nord et dans Saint-Jean-Havre.

Ils ont cependant une fois de plus échoué à faire des gains dans le Nord et dans les circonscriptions francophones du Sud-Est.

Le Parti PC a remporté un seul siège au nord de Miramichi, soit celui de Carleton­Victoria, en défaisant le député libéral sortant Andrew Harvey.

De plus, toutes les victoires libérales dans le nord ont été décisives, plusieurs élus ont obtenu plus de 70% des voix.

- Avec la collaboration du journaliste Mathieu Roy-Corneau

Pascal Raiche-Nogue

Journaliste à l’Acadie Nouvelle.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Canada

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...