Édition du 3 décembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Blogues

Le blogue de Donald Cuccioletta : « La Gauche américaine en 2020 - Stratégies et perspectives »

« La Gauche américaine en 2020 : Stratégies et perspectives »

Le 5 novembre 2019, des élections locales ont eu lieu à travers les États-Unis, ponctuées surtout par des élections municipales où les conseillers et conseillères socialistes se sont présenté.e.s pour maintenir leurs postes et continuer à appliquer leur programme de municipalisme radical ; meilleurs services pour les citadins et citadines, avancer l’idée du pouvoir des citoyens et citoyennes, augmenter le nombre de logements sociaux, imposer un salaire minimum de 15$ l’heure, le tout étant inspiré par le syndicalisme de combat, comme nous en avons été témoins avec la grève de Générale Motors.

Blogue # 6

« Amazon contre-attaque, mais les socialistes tiennent bon »

Le 5 novembre 2019, des élections locales ont eu lieu à travers les États-Unis, ponctuées surtout par des élections municipales où les conseillers et conseillères socialistes se sont présenté.e.s pour maintenir leurs postes et continuer à appliquer leur programme de municipalisme radical ; meilleurs services pour les citadins et citadines, avancer l’idée du pouvoir des citoyens et citoyennes, augmenter le nombre de logements sociaux, imposer un salaire minimum de 15$ l’heure, le tout étant inspiré par le syndicalisme de combat, comme nous en avons été témoins avec la grève de Générale Motors.

Le regard durant ces élections municipales étaient surtout tournés vers Seattle. Cette ville a toujours été un lieu important dans l’histoire de la lutte des classes, et du mouvement ouvrier et socialiste, et encore aujourd’hui elle continu d’être le phare pour la classe ouvrière de la côte ouest états-unienne. Connu pour la présence des socialistes surtout sur le plan municipal, Seattle demeure encore aujourd’hui au cœur de la lutte pour le municipalisme radical.

À l’élection du 5 novembre, la conseillère socialiste Kshama Sawant membre d’Alternatif socialiste, se présentait pour son troisième mandate comme conseillère dans le district #3. Durant sa campagne, Mme Sawant qui cible depuis quatre ans Amazon comme l’une des pires compagnies capitalistes à Seattle, avait accusé cette mène compagnie d’avoir détruit des logements a prix modique dans les quartiers ouvriers pour agrandir leur siège social.

Jeff Bezos, propriétaire d’Amazon, avait lancé l’idée de se débarrasser des socialistes et leurs allié.e.s progressistes au conseil municipal de Seattle et de les remplacer par le milieu des affaires. Il a tenu parole. Bezos par l’entremise de la Chambre de commerce métropolitaine de Seattle, a investi 1.5 million de dollars pour déloger les socialistes et les progressistes qui les soutenaient.

Mais Mme Sawant et les militants et militantes socialistes ont aussi tenu le coup. Elle a été réélue dans le district #3 avec 51.6% du vote devant son adversaire, homme d’affaires Eric Orion, avec 48% des voix. Les résultats nous disent aussi que Mme Sawant ne sera pas seule au conseil municipal. Le progressiste Alex Pedersen, a aidé avec la mise sur pied de la coalition au conseil municipale a gagné dans le District #4 avec 52.5% du vote. Les coalitions et les alliances tactiques sont fondamentales dans une stratégie à long terme.

Une élection serrée certes, mais qui a démontré deux leçons importantes pour le mouvement socialiste aux États-Unis. La première est que le mouvement socialiste, encore embryonnaire, a néanmoins réussi à construire et à se tailler une place dans le spectre idéologique et dans la mosaïque politique états-unienne, toujours dominé par l’idéologie de la bourgeoisie et de la classe capitaliste. La deuxième leçon est que la lune de miel pour les socialistes avec la bourgeoisie capitaliste est terminée. La bourgeoisie va commencer ses contre-attaques. Même les démocrates comme Nancy Pelosi et Joe BIden nos disent que l’ennemi n’est pas seulement Donald Trump mais les socialistes aussi. Les républicains sous Trump et compagnie ciblent aussi les socialistes.

Il ne faut pas oublier que la Chambre des représentants, avec ses 435 postes, est aussi en réélection au mois de novembre 2020. Les représentants sont élus pour deux ans et dans leur deuxième année d’office, ils et elles passent 60% de leurs temps à se faire réélire. Certains et certaines, s’ils ou elles sont contesté dans leur district fédéral, pourront faire face à des primaires. Dans le cas d’Alexandria Ocasio Cortez, elle avait contesté les primaires dans son district électoral du Queen’s contre le représentant démocrate en poste depuis vingt-cinq ans. Elle avait gagné la primaire et ensuite battu le candidat républicain pour devenir la représentante du district fédéral # 14 du Queen’s.

Si nous retournons sur les leçons tirées de la victoire de Mme Sawant, nous devons voire les possibilités d’une contestation féroce contre Mme Ocasio Cortez. Comme nous l’avons dit plus hait, la lune de miel est finie. La bourgeoisie a décidé de contre attaquer. L’exemple de la contestation municipale menée par Amazon et son propriétaire Jeff Bezos, pourrait se répéter contre Alexandria Ocasio Cortez.

Il ne surtout pas oublier que la venue à la Chambre des représentants d’Alexandria Ocasio Cortez ne c’est pas faite en douceur. Mme Cortez avait fait circulé une lettre, signée pas douze de ces collègues, pour empêcher Mme Nancy Pelosi de se présenter au post de Président de la Chambre des représentants. Évidemment, ceci n’a pas passé inaperçu du côté de Mme Pelosi. Quand, dans l’un des premiers discours de Mme Cortez, elle a parlé de ses convictions socialistes, Mme Pelosi a rétorqué que le socialisme n’existe pas aux Etats-Unis, que c’était une doctrine étrangère à l’histoire des États-Unis. Peut-être que Mme Pelosi devrait lire « L’histoire populaire des États-Unis » de Howard Zinn Elle apprendrait alors que des sociétés utopiques ont été fondées au début du 19e siècle par des socialistes comme Owen que Marx appelait des socialistes utopiques. Ou peut-être elle prendrait connaissance de l’IWW (syndicats anarchistes), des Chevaliers du travail, et du Parti socialiste de Eugene V. Debs.

Depuis, Mme Cortez a mis de l’avant la « Green New Deal’, qui n’a pas été retenu par le programme du Parti démocrate, et depuis qu’elle a soutenu dans une assemblée publique à Queens, devant 26, 000 personnes, la candidature de Bernie Sanders pour l’investiture du Parti démocrate, Alexandria Ocasio Cortez est devenue la cible de la droite au sein des Démocrates. Elle a aussi formé une équipe (the Team) composée de femmes socialistes et progressistes qui siègent à la Chambre des représentants.

Pour le mouvement socialiste, elle est vue comme la Kshama Sawant de la Chambre des représentants. Il faut donc s’attendre à ce que le Parti démocrate crée un fonds électoral pour la battre aux élections de 2020, si ce n’est pas déjà fait. Déjà il y a des rumeurs qui circulent à New York pour trouver un jeune avocat avec un pedigree centriste, un discours flamboyant et parsemé de slogans progressistes, une Elizabeth Warren masculine.

C’est ce que fait déjà Mme Warren vis-à- vis Sanders. Donc, ne soyons pas surpris que la même stratégie soit appliquée pour priver Mme Cortez d’un deuxième mandat à la Chambre pour le district fédéral #14 dans le Queens.

Cette même stratégie est déjà en marche contre Rashda Tlaib, représentante du district fédéral # 13 au Michigan et Ilhan Omar, représentante di district fédéral # 5 au Minnesota. Tous les deux sont membres de l’équipe de Mme Cortez et toutes les deux sont accusées d’avoir tenu des propos antisémites

On se demandait quand commercerait la contre-attaque pour arrêter et de détruire le mouvement socialiste aux États-Unis. Le mouvement est conscient que la lutte en 2020 est aussi une lutte pour son avenir. Tous et toutes les véritables socialistes aux Québec doivent soutenir nos camarades au sud. Leur résistance est la notre et vice-versa.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Blogues

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...