Édition du 27 février 2024

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Le dernier conseil fédéral de la FNEEQ et notre deuxième front

Si l’on entend fréquemment que le deuxième front (qui va au-delà du salaire et des conditions de travail) est ce qui caractérise la CSN, c’est a fortiori vrai de la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN).

Kaveh Boveiri

Étant donné que l’ensemble des membres de cette fédération est l’un des composants principaux (scientifique, social, mais aussi politique) de la société québécoise, on prévoit que les enjeux de ce deuxième front soient considérés dans toutes les réunions, assemblées et conseils de la FNEEQ.

Cette caractéristique peut être également reconnue, sans difficulté, lors du Conseil fédéral de la FNEEQ qui a eu lieu du 31 janvier au 2 février Québec. Les discussions chaleureuses contre la privatisation du système de santé et le gouvernement caquiste, la loi PL15, l’accent donné à la manifestation contre les féminicides, n’en sont que quelques exemples. Dans ce texte, en revanche, nous soulignons quelques éléments relevés de ce conseil concernant le génocide actuel à Gaza.

Tandis que le gouvernement canadien, avec sondoute connu, hésite encore à exprimer une demande de cessez-le-feu, la FNEEQ trouve un tel acte absolument nécessaire.

Le conseil décide de se joindre à plus de 1000 organismes internationaux pour soutenir la demande de l’Afrique du Sud contre les actions d’Israël en reconnaissant ces actes comme un cas du génocide. Le gouvernement canadien n’a pas encore eu le courage d’un tel appui.

Non seulement le conseil apuie-t-il la signature d’une déclaration lancée par les syndicatspalestiniens contre l’apartheid exercé contre les de la part de la FNEEQ, mais il encourage tous ses syndicats affiliés de le faire.

De plus, malgré toutes les menaces que subit le mouvement du « Boycott, Désinvestissement, Sanctions  » (BDS), non seulement la FNEEQ, en tant que membre fondateur de ce mouvement, ne recule pas sur sa position, mais il la réitère et invite tous ses syndicats affiliés à le faire.

Dans tous ces cas, et en gardant son esprit militant contre l’intimidation des membres de la FNEEQ, le Conseil insiste sur la nécessité de trouver une solution pacifique à la situation actuelle en Palestine en général et à Gaza en particulier, une solution qui vise l’autodétermination du peuple palestinien.

Tout cela montre comment un ensemble progressiste de la classe ouvrière se distancie des membres indifférents de la société, des associations moins soucieuses face aux enjeux du deuxième front, mais aussi, et ceci a une importance primordiale, se distingue des politiques des gouvernements québécois et canadien.

Avec cette détermination, nous pouvons espérer témoigner par une participation plus remarquable des membres de la FNEEQ avec son drapeau lors de manifestations pour la Palestine et au-delà de cela.

*****

Abonnez-vous à notre lettre hebdomadaire - pour recevoir tous les liens permettant d’avoir accès aux articles publiés chaque semaine.

Chaque semaine, PTAG publie de nouveaux articles dans ses différentes rubriques (économie, environnement, politique, mouvements sociaux, actualités internationales ...). La lettre hebdomadaire vous fait parvenir par courriel les liens qui vous permettent d’avoir accès à ces articles.

Remplir le formulaire ci-dessous et cliquez sur ce bouton pour vous abonner à la lettre de PTAG :

Abonnez-vous à la lettre

 
 
 
 
 
 
 

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...