Édition du 25 janvier 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Opinion

En réponse à la Signature du Traité START

La signature par les présidents Medvedev et Obama d’un nouveau Traité START à Prague aujourd’hui éveille en moi des souvenirs agréables.

Montréal, le 8 avril 2010.

En effet, j’ai enseigné dix-huit étés en République Tchèque depuis l’année 1990 et j’ai assisté à la séparation entre Tchéquie et Slovaquie (j’ai enseigné en 1993 aussi en Slovaquie, constatant que les choses s’étaient relativement bien passées, grâce au président Havel) jusqu’en 2007. Très capitaliste : le gouvernement conservateur Kraus se déclarait favorable à l’installation sur son sol du bouclier anti-missile Bush (qui devait aussi être déployé en Pologne), alors que la population y était fermement opposée.

La voici très reconnaissante à Obama de l’avoir débarrassée de cette infrastructure militaire en septembre 2009 ! Les Russes furent tout aussi reconnaissants, et la signature aujourd’hui du Traité START doit beaucoup à cette initiative obamienne qui n’a pas craint de déplaire à son Secrétaire d’État Bob Gates et au Pentagone.

Saluons aujourd’hui le symbole positif de cette signature, même si le texte de l’accord aurait mérité moins d’influence de Gates, davantage d’Obama. La limite quantitative de 1550 armes nucléaires stratégiques proclame un succès réel, hélas relativisé par le tour de passe-passe qu’un bombardier muni de plusieurs ogives sera désormais compté comme un seul vecteur nucléaire. D’autre part, aucun mot sur le retrait des 200 bombes américaines stationnées en Europe par l’OTAN. Quant à la dizaine de milliers d’ogives nucléaires en storage, en Russie et aux États-Unis, ils ne seront pas démantelés de si tôt. Enfin, le Traité START n’est valide que pour sept ans, avec le droit pour chacun des pays de s’en retirer, sous le prétexte et le mois de son choix !

Réjouissons-nous donc modérément, en attendant le 3 mai, jour de l’ouverture de l’examen du Traité de Non-Prolifération à New-York (ONU) dont on espérera des résultats concrets qui nous mèneront plus hardiment sur le chemin d’un monde débarrassé du spectre nucléaire.

Pierre Jasmin

Président des Artistes pour la Paix, www.artistespourlapaix.org ,membre de Pugwash www.pugwashgroup.ca et de l’exécutif du Réseau canadien pour l’abolition de l’arme nucléaire

Sur le même thème : Opinion

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...