Édition du 29 novembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Intégration, démagogie ou incompétence

J’ai beaucoup de respect pour le travail de Pierre-Olivier Pineau et ses articles, parce qu’il fait l’effort de couvrir amplement ses sujets. Mais parfois, ses commentaires font abstraction de variables importantes à considérer dans une bonne analyse intégrée. (1) Ce manque laisse l’impression que les faits ne sont pas tous exposés et qu’il se limite à une vision économique étroite presque en faveur de l’industrie. Ce genre d’opinion va finir par le discréditer complètement et ce serait dommage...

Les citoyens ont pris la peine de fouiller des milliers de documents pour identifier un maximum de variables impliquées dans le dossier des gaz de schiste. (2)

Ces citoyens ont dû exprimer haut et fort leurs exigences sociales pour forcer des spécialistes à déposer des études scientifiques. Le rapport du BAPE est d’une « expertise rare, riche et fouillée » de l’avis de Gérald Fillion, journaliste spécialisé en économie. (3)

Le travail que les citoyens ont accompli aurait dû être fait de manière responsable par les gouvernements avec des analystes tels que Pierre-Olivier Pineau et des scientifiques.

D’ailleurs, comment se fait-il que M. Pineau n’ait pas déposé de mémoire au BAPE couvrant justement les aspects économiques de l’industrie ?

Bien que nous ne sommes pas contraints dans la presse à faire preuve d’une extrême neutralité ni objectivité en exprimant nos positions, je crois que nous sommes professionnellement imputables de l’intégrité de nos analyses. En ce sens, il est toujours préférable de prendre le temps de considérer toutes les variables impliquées et de les exposer, même celles qu’il est encore difficile de mesurer avec plus de 95% d’exactitude…

Faire volontairement abstraction de certains paramètres relève de la démagogie. En faire involontairement abstraction relève de l’ignorance à condition de prendre conscience de nos omissions et de corriger le tir a posteriori. Sinon, on verse dans l’incompétence !

Soyons vigilants... Ce que révèlent les médias est souvent largement incomplet. Il faut surveiller ce qui est publié et nous assurer que les sujets sont couverts avec exactitude dans le contexte qui prévaut depuis le début de l’ère industrielle. La science mesure depuis 25 ans l’impact des émissions de GES sur les changements climatiques. Il vaut mieux inclure désormais cet aspect dans toutes nos analyses, parce que l’économie n’a absolument aucune valeur en dehors de l’environnement social. À moins que… M. Pineau soit en mesure de confirmer nos hypothèses… ! (4)

Stéphane Brousseau – Directeur de recherche
B.Sc. Géologie
Analyste et architecte en technologies de l’information et des communications

IRASD – Institut de recherche en architecture sociale durable
https://irasd.wordpress.com/
IRASD.SSARI@gmail.com

http://enjeuxenergies.wordpress.com/
Enjeux.Energies@gmail.com

(1) http://www.ledevoir.com/politique/quebec/427264/energie-haro-sur-le-gaz-de-schiste-pour-le-moment

(2) https://enjeuxenergies.wordpress.com/revue-de-presse/).

(3) http://blogues.radio-canada.ca/geraldfillion/2014/12/17/la-fin-du-gaz-de-schiste/).

(4) https://enjeuxenergies.wordpress.com/?s=Le+milieu+des+affaires%2C+une+maladie+comportementale&submit=Recherche

Stéphane Brousseau

Directeur de recherche, B.Sc. Géologie, analyste et architecte en technologies de l’information et des communications, chercheur en architecture sociale durable

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...