Édition du 13 août 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Arts culture et société

Le Dictateur (The Great Dictator)

Ce film, de Charlie Chaplin, est une comédie politico-satirique. Il se situe chronologiquement entre la fin de la Grande Guerre et les années qui précèdent le déclenchement de la Deuxième Guerre mondiale.

En 1918, un brave et courageux soldat juif, barbier de profession dans la vie civile, sauve la vie à un officier militaire du nom de Schultz. L’avion, dans lequel ils s’envolent, s’écrase contre un arbre. Le barbier, suite à cet accident, devient amnésique. Il est envoyé à l’hôpital durant vingt ans. Il ignore tout des changements qui se produisent durant cette période. À sa sortie de l’hôpital, il retourne à son salon de barbier qui est situé dans un ghetto juif. Nos deux personnages, Schultz et le barbier, se retrouvent dans le ghetto où les juifs font l’objet d’une persécution de la part des sections d’assaut du dictateur nazi de Tomania, Hynkel (allusion directe à Adolphe Hitler, dictateur de l’Allemagne). Le barbier juif met tout en œuvre pour se soustraire à la persécution dont lui et les membres de son groupe sont l’objet. Alors que la jeune femme qu’il protège et dont il est amoureux, Hannah, parvient à fuir le ghetto, le barbier est fait prisonnier avec Schultz qui est accusé d’avoir agi en traitre au régime.

Hynkel reçoit le chef d’État de Bactérie, Napaloni (allusion directe à Mussolini, le dictateur d’Italie). Assoiffé de pouvoir et habité par une volonté de conquête territoriale, Hynkel envahit l’Osterlich. Le barbier et Schultz, désormais détenus dans un camp, parviennent à s’évader. Or, le barbier juif s’avère être le sosie du dictateur de Hynkel. Suite à un quiproquo, le barbier prend la place d’Hynkel et prononce un discours dont le contenu est diamétralement opposé aux idées politiques d’Adolphe Hitler. Dans ce discours, le sosie d’Hynkel prône la démocratie, la tolérance et le triomphe du règne des libertés.

Le dictateur est dépeint ici comme un puissant manipulateur de la masse et un dangereux mégalomane qui s’amuse à jouer avec la terre, quitte à la faire exploser dans ses mains. Ce film est un mélange d’hilarité et de critique caustique. Il inclut la tristement célèbre « Nuit de cristal ». Il s’agit de la nuit du 9 au 10 novembre 1938 pendant laquelle les troupes d’assaut des Nazis s’en prirent violemment aux Juifs et à leurs biens.

Ce film est un plaidoyer en faveur de la fraternité humaine et traite du devoir de révolte comme moyen d’insurrection face au totalitarisme.

Suprême paradoxe, Charlie Chaplin tient lui-même les deux rôles principaux dans le film.

Si ce film n’est pas parvenu à empêcher le déclenchement de la Deuxième Guerre mondiale, il a contribué à amener certaines personnes à s’interroger sur l’attitude à adopter face à des dictateurs.

Yvan Perrier

Yvan Perrier

Yvan Perrier est professeur de science politique depuis 1979. Il détient une maîtrise en science politique de l’Université Laval (Québec), un diplôme d’études approfondies (DEA) en sociologie politique de l’École des hautes études en sciences sociales (Paris) et un doctorat (Ph. D.) en science politique de l’Université du Québec à Montréal. Il est professeur au département des Sciences sociales du Cégep du Vieux Montréal (depuis 1990). Il a été chargé de cours en Relations industrielles à l’Université du Québec en Outaouais (de 2008 à 2016). Il a également été chercheur-associé au Centre de recherche en droit public à l’Université de Montréal.
Il est l’auteur de textes portant sur les sujets suivants : la question des jeunes ; la méthodologie du travail intellectuel et les méthodes de recherche en sciences sociales ; les Codes d’éthique dans les établissements de santé et de services sociaux ; la laïcité et la constitution canadienne ; les rapports collectifs de travail dans les secteurs public et parapublic au Québec ; l’État ; l’effectivité du droit et l’État de droit ; la constitutionnalisation de la liberté d’association ; l’historiographie ; la société moderne et finalement les arts (les arts visuels, le cinéma et la littérature).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Arts culture et société

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...