Édition du 24 mars 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Économie

Un plan d’urgence de 27 à 82 milliards $

Résoudre les problèmes du présent ou préparer les coupures à venir ?

Le Coronavirus fait des ravages. Nous sommes en pleine crise.

Des personnes sont atteintes par ce virus pour lequel il n’existe toujours pas de vaccin. Des gens meurent. L’économie claudique. La récession, annoncée depuis deux ans environ, risque de nous plonger en dépression. Pour éviter le pire, les gouvernements (fédéral et du Québec) nous invitent à pratiquer l’isolement social, à nous laver les mains etc. Les gouvernements pratiquent un interventionnisme qui nous rappelle l’époque du keynésianisme[1]. Ils injectent des milliards dans le réseau de la santé et dans l’économie. Juste hier, le ministre des Finances du Canada, monsieur Bill Morneau, annonçait un premier plan d’urgence de 82 milliards de dollars.

Le montant est astronomique. Retenons notre enthousiasme ici. Il y a un montant de 55 milliards qui correspond à un report à plus tard de versement d’argent dans les coffres de l’État fédéral. Restent un 27 milliards de dollars qui se décomposent dans diverses mesures de soutien aux entreprises et au revenu des particuliers. Cela est bien, car oui, en cette période durant laquelle les activités économiques tournent au ralenti et où les personnes sont invitées à rester à leur domicile pour éviter une contagion impossible à endiguer, il faut soutenir le revenu des ménages et appuyer monétairement les entreprises aux assises économiques fragiles.

Mettons les choses en perspective. 27 milliards, la somme est colossale à première vue. Si nous divisons ce montant par la population canadienne qui s’élève à 37, 590, 000 personnes cela donne un modeste montant de 718,27$. Reste à savoir maintenant, une fois la crise derrière nous, comment le gouvernement canadien voudra rembourser le déficit qu’il se crée pour affronter les affres de la crise. Par des mesures en lien avec un impôt dit progressif ou via de nouvelles mesures de rigueur budgétaire, c’est-à-dire des mesures d’austérité ? Quel est le plan à long terme de nos gouvernements face à la présente crise qui est à la fois d’ordre socio-sanitaire et économique ? Nul doute, les gouvernements (du Canada et du Québec) veulent résoudre les problèmes de santé du présent. Ils mettent de l’avant diverses mesures pour éviter que le chômage se mette à caracoler à des sommets inédits.

Mais comment régleront-ils la note quand la situation sera revenue à la normale ?

En adoptant des mesures progressistes ou en nous plongeant une nouvelle fois dans un monde de coupures ?

À suivre…

Yvan Perrier

19 mars 2020

10h10

Notes

[1] J’ai même entendu qu’il est question de nationalisations à venir dans certains pays.

Yvan Perrier

Yvan Perrier est professeur de science politique depuis 1979. Il détient une maîtrise en science politique de l’Université Laval (Québec), un diplôme d’études approfondies (DEA) en sociologie politique de l’École des hautes études en sciences sociales (Paris) et un doctorat (Ph. D.) en science politique de l’Université du Québec à Montréal. Il est professeur au département des Sciences sociales du Cégep du Vieux Montréal (depuis 1990). Il a été chargé de cours en Relations industrielles à l’Université du Québec en Outaouais (de 2008 à 2016). Il a également été chercheur-associé au Centre de recherche en droit public à l’Université de Montréal.
Il est l’auteur de textes portant sur les sujets suivants : la question des jeunes ; la méthodologie du travail intellectuel et les méthodes de recherche en sciences sociales ; les Codes d’éthique dans les établissements de santé et de services sociaux ; la laïcité et la constitution canadienne ; les rapports collectifs de travail dans les secteurs public et parapublic au Québec ; l’État ; l’effectivité du droit et l’État de droit ; la constitutionnalisation de la liberté d’association ; l’historiographie ; la société moderne et finalement les arts (les arts visuels, le cinéma et la littérature).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Économie

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...