Édition du 24 novembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Livres

Barette, Cyrille. 2020. La vraie nature de la bête humaine

Compte-rendu (partiel) critique

Je termine à l’instant la lecture du plus récent ouvrage de Cyrille Barette. J’y vais ici d’une confidence. Le titre de l’ouvrage m’a énormément attiré. La vraie nature de la bête humaine…

Avouez, cette association de mots vous laisse croire que vous allez enfin trouver une conception de l’être humain qui sera très proche de la Vérité, avec un grand V, au sujet des bipèdes que nous sommes. Hélas, avant de clamer que nous avons enfin le livre qui nous dévoile tout sur notre véritable nature, il y a encore loin de la coupe aux lèvres. À certains endroits dans le livre, surtout là où Barette prône la « frugalité », j’écrivais en marge « Épicurisme ».

De ma lecture de ce livre, qui a un peu moins de 300 pages, je retiens principalement les développements intéressants au sujet de la causalité versus la contingence. La causalité pour Cyrille Barrette rend compte de fort peu de choses. En fait, pour notre auteur, « tout a une cause, mais la contingence souligne avec force que rien n’est prédéterminé ; le futur n’est jamais écrit » (p. 20). Ce qui est, reconnaissons-le, fort intéressant comme perspective(s) d’avenir (au singulier comme au pluriel). Je retiens également la citation suivante : « « Seulement deux choses sont infinies : l’Univers et la stupidité humaine, et j’ai des doutes sur l’Univers », a proclamé Albert Einstein. » (p. 161). Si cela est bel et bien le cas, j’ai hâte de lire ce que Cyrille Barette a à nous apprendre précisément sur le mode de production productiviste (et le consumérisme qui l’accompagne) qui mène les bêtes humaines que nous sommes, droit à la catastrophe et à l’anéantissement total. Dans le chapitre 20 de son livre il compte sur la lutte entre les deux intelligences (« l’intelligence primaire » [p. 272] et « l’intelligence secondaire » [p. 274]) pour nous sortir de la pente fatale sur laquelle l’humanité semble engagée. Qui nous mène tout droit à la catastrophe ? L’humanité ou le mode de production capitaliste contrôlé par des riches et des puissants qui dirigent et dominent le monde sans égard pour les limites des écosystèmes ? Je soulève ici cette question qui hélas n’est ni formulée ni abordée par Cyrille Barette.

Il me semble qu’une ouverture de la part de notre auteur à la sociologie, à la science économique et à la science politique lui permettrait d’enrichir sa perspective analytique biologique au sujet de la bête humaine que nous sommes. N’oublions jamais que cette « bête humaine » est également, comme l’a affirmé Aristote, un animal social. Qui dit animal social, dit aussi inévitablement structures de domination sociale.

Yvan Perrier

15 octobre 2020

yvan_perrier@hotmail.com

Yvan Perrier

Yvan Perrier est professeur de science politique depuis 1979. Il détient une maîtrise en science politique de l’Université Laval (Québec), un diplôme d’études approfondies (DEA) en sociologie politique de l’École des hautes études en sciences sociales (Paris) et un doctorat (Ph. D.) en science politique de l’Université du Québec à Montréal. Il est professeur au département des Sciences sociales du Cégep du Vieux Montréal (depuis 1990). Il a été chargé de cours en Relations industrielles à l’Université du Québec en Outaouais (de 2008 à 2016). Il a également été chercheur-associé au Centre de recherche en droit public à l’Université de Montréal.
Il est l’auteur de textes portant sur les sujets suivants : la question des jeunes ; la méthodologie du travail intellectuel et les méthodes de recherche en sciences sociales ; les Codes d’éthique dans les établissements de santé et de services sociaux ; la laïcité et la constitution canadienne ; les rapports collectifs de travail dans les secteurs public et parapublic au Québec ; l’État ; l’effectivité du droit et l’État de droit ; la constitutionnalisation de la liberté d’association ; l’historiographie ; la société moderne et finalement les arts (les arts visuels, le cinéma et la littérature).
Vous pouvez m’écrire à l’adresse suivante : yvan_perrier@hotmail.com

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Livres

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...