Édition du 27 septembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Québec

Gabriel Nadeau-Dubois présente son équipe en santé

Le porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, a présenté lundi dans Mont-Royal-Outremont son équipe santé et la priorité numéro un de son parti en santé : l’accès aux soins.

« Notre système de santé n’a pas besoin d’une nouvelle réforme de structures, mais d’une nouvelle équipe. Il faut revenir à la base. Ce que les gens veulent, c’est avoir accès au bon soin au bon moment. Il faut élargir la porte d’entrée de notre système de santé et mettre le cap sur la prise en charge dès la maison », a affirmé Gabriel Nadeau-Dubois.

Pour relever les nombreux défis que doit affronter le système de santé, Québec solidaire a rassemblé une équipe solide, la plus solide de son histoire :

- Isabelle Leblanc, médecin et jusqu’à tout récemment présidente du groupe Médecins québécois pour un régime public. Elle se spécialise en médecine de proximité et porte les couleurs du parti dans la circonscription de Mont-Royal–Outremont

- Pascale Fortin, infirmière à l’urgence et aux soins intensifs de l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska, candidate dans la circonscription du même nom

- Yv Bonnier Viger, médecin et directeur régional de santé publique depuis 6 ans en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine et candidat dans la circonscription de Gaspé

- Rose Crevier-Dagenais, paramédic depuis quatre ans, candidate dans la circonscription de Prévost

- Mélissa Généreux, médecin spécialiste en santé publique et ancienne directrice de santé publique en Estrie, sommité nationale en santé mentale et candidate dans la circonscription de Saint-François

- Marie-Claude Latourelle, orthophoniste qui agit auprès des enfants vulnérables et candidate dans la circonscription de Papineau

- Josée Bélanger, infirmière depuis 18 ans et candidate dans la circonscription de Vimont

3 solutions pour un accès aux soins

Québec solidaire met de l’avant trois mesures concrètes :

Revaloriser les CLSC. Ils sont partout sur notre territoire et ils offrent des services de proximité. Le problème, c’est que nos CLSC sont sous-utilisés depuis leur création. En ce moment, la principale porte d’entrée pour avoir des soins, ce sont les urgences. Avec Québec solidaire, ce seront les CLSC.
En finir avec le tout-aux-médecins. On mettra tout le monde à contribution, pas seulement les médecins : les infirmières, les sages-femmes, les travailleurs sociaux, les nutritionnistes, etc. Ce qui est important, ce n’est pas QUI donne le soin, c’est qu’on se fasse soigner.

Mettre le cap sur la prise en charge dès la maison avec le 811. Québec solidaire va transformer le 811 pour en faire un vrai service de triage efficace, pour éviter que tout le monde qui appelle finisse à l’urgence.

Pour financer ces mesures, Québec solidaire va investir 500 millions $ par année.

« Je fais de la médecine de proximité depuis 15 ans. Si j’ai choisi Québec solidaire, c’est parce que je sais que c’est le seul parti qui a les solutions pour faire enfin fonctionner le système. En santé, les plus crédibles, ce sont les solidaires », affirme Dre Isabelle Leblanc, candidate solidaire dans Mont-Royal-Outremont.

Du respect pour les soignantes

Du côté du personnel, le parti a déjà pris des engagements structurants afin de régler la pénurie de personnel : « Bien sûr, rien ne se règlera en santé si on ne règle pas la pénurie de main d’œuvre. Il faut ramener les soignantes dans le réseau public. C’est pour ça que Québec solidaire s’est déjà engagé à mettre fin au TSO, à abolir les agences de placement en santé, à instaurer une loi sur les ratios sécuritaires et à permettre une autogestion des horaires dans chaque unité de soins », a rappelé M. Nadeau-Dubois.

La plate-forme de QS en santé

Mettons le cap vers une vision humaine de la santé. Traitons les soignantes comme les essentielles qu’elles sont vraiment au lieu de les envoyer en maladie. Traitons les listes d’attentes en santé mentale comme l’urgence qu’elles sont vraiment, au lieu de laisser ça traîner. Traitons les patients comme des humains, traitons les aînés comme des humains - plus jamais comme des numéros !

Depuis plus de 20 ans, on nous promet de réduire les délais d’attente à l’urgence et d’offrir un médecin de famille à tout le monde. Résultat : l’accès aux soins de santé a reculé. Le gouvernement Legault a fait les mêmes promesses, et le Québec se retrouve avec les mêmes problèmes. Au lieu de mettre de petits pansements sur une plaie géante, nous voulons faire ce qui est nécessaire pour la guérir complètement.

Il faut revenir à la base : avoir accès au bon soin au bon moment. Pour y arriver, Québec solidaire s’engage à :

1. Revaloriser les CLSC. Ils sont partout sur notre territoire et ils offrent des services de proximité. Le problème, c’est que nos CLSC sont sous-utilisés depuis leur création. En ce moment, la principale porte d’entrée pour avoir des soins, ce sont les urgences. Avec Québec solidaire, ce seront les CLSC.

2. En finir avec le tout aux médecins. Nous mettrons tout le monde à contribution, pas seulement les médecins : les infirmières, les sages-femmes, les travailleurs sociaux, les nutritionnistes, etc. Ce qui est important, ce n’est pas qui donne le soin, c’est qu’on se fasse soigner.

3. Mettre le cap sur la prise en charge dès la maison avec le 811. Québec solidaire va transformer le 811 pour en faire un vrai service de triage efficace, pour éviter que tout le monde qui appelle finisse à l’urgence.


Extraits de la plate-forme électorale (Changer → d’ère) de Québec solidaire sur la santé

7. ASSURER DES SERVICES SOCIAUX ET DE SANTÉ PHYSIQUE ET MENTALE ARRIMÉS AUX BESOINS EXPRIMÉS PAR LA POPULATION, ACCESSIBLES ET AXÉS SUR LA PRÉVENTION

Depuis plus de 20 ans, on nous promet de réduire les délais d’attente à l’urgence et d’offrir un médecin de famille à tout le monde. Résultat : l’accès aux soins de santé a reculé. Le gouvernement Legault a fait les mêmes promesses et le Québec se retrouve avec les mêmes problèmes. Au lieu de mettre des petits pansements sur une plaie géante, nous voulons faire ce qui est nécessaire pour la guérir complètement.

7.1 Pour que les services de santé et de services sociaux soient adaptés aux différentes communautés québécoises, Québec solidaire s’engage à placer les CLSC au centre de sa vision de la santé. Avec un réseau de CLSC ouverts 24h sur 24, sept jours sur sept, accessible sur tout le territoire, nous créerons une porte d’entrée de proximité afin de permettre aux Québécoises et aux Québécois d’accéder aux services du réseau de la santé et de services sociaux. Des équipes multidisciplinaires, incluant les médecins, y seront créées ainsi que des programmes visant à offrir des services de soins préventifs dans les établissements scolaires et les services de garde. Nous réinvestirons massivement dans les programmes de prévention afin d’en faire le fer de lance du réseau de la santé et des services sociaux.

7.2 Pour bonifier les services offerts par le réseau de la santé, Québec solidaire s’engage à y inclure tous les services de santé essentiels. En priorité, nous assurerons une couverture publique des services en santé mentale pour que tout le monde ait accès au membre du personnel d’intervention psychosociale adapté à ses besoins. Aussi, nous mettrons en place une assurance dentaire publique, universelle et gratuite. Enfin, nous assurerons un accès aux services de santé et de réadaptation qui sont des alternatives efficaces aux médicaments et aux interventions médicales invasives, afin de réduire la quantité de médicaments consommés et ainsi réduire drastiquement les coûts de notre système de santé.

7. 3 Pour révolutionner les soins et l’intégration des personnes ayant des défis d’autonomie, Québec solidaire s’engage à mettre fin à l’approche comptable qui les présente comme un fardeau financier. Des services gratuits et de qualité seront offerts en fonction des besoins des personnes en perte d’autonomie ou présentant diverses limitations fonctionnelles. De plus, ces personnes bénéficieront d’un continuum de soins et d’un accompagnement adéquat tout au long de leur vie. Elles seront soutenues afin qu’elles puissent participer à des activités qui leur sont signifiantes dans leur quartier, leur ville, leur communauté et leur famille.

7. 4 Pour que toute la population puisse avoir accès aux médicaments dont elle a besoin, Québec solidaire s’engage à mettre sur pied Pharma-Québec ainsi qu’un régime d’assurance médicaments public et universel. Pharma-Québec permettra de créer un centre de production local de vaccins, de médicaments génériques et de matériel sanitaire afin de prévenir les ruptures de stock et ainsi affirmer notre indépendance dans ce secteur stratégique.

7. 5 Pour augmenter notre résilience face aux maladies infectieuses et aux événements climatiques, Québec solidaire s’engage à rehausser le budget de la santé publique et à assurer son indépendance du pouvoir politique.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Québec

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...