Édition du 24 mai 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Blogues

Le bon réfugié, la bonne réfugiée, dans les pays occidentaux

Peut-être que certains.es d’entre vous se souviennent de la chanson de Jacques Brel, Pour être une bonne dame patronnesse…Elle m’a inspirée dans la conjoncture internationale qui règne depuis bien des années et singulièrement, actuellement avec l’afflux de réfugiés.es ukrainiens.nes en Europe.

Il faut dire que la loi internationale sur le refuge est particulièrement restrictive : fuir la guerre, fuir une menace de mort alors que votre gouvernement ne peut vous en protéger ou refuse de le faire. Il y a d’autres restrictions mais moins significatives.

Mais dans la vie politique actuelle, avec le manque de volonté politique de protéger les plus menacés.es il faut aussi avoir :

1- La bonne couleur de peau

2- La bonne religion : être chrétiens.nes, mulsulmans.es mal considérés.es.

3- La bonne langue, une connaissance minimale de l’anglais peut être un atout ; parler arabe vous nuit considérablement.

4- Fuir le bon ennemi. Les Syriens.nes fuient leur dirigeant massacreur ; ça ne suffit pas vraiment, leur guerre n’en est pas une entre États. Les boat peoples de l’époque fuyaient un bon ennemi : le communisme. Etc.

5- Avoir un passé irréprochable et démontrable selon les critères du pays où on demande l’asile.

6- Et si vous ne correspondez pas à tous ces critères, surtout ne pas arriver en grand groupe, vous seriez accusés.es d’envahissement. Être seul.e ou en petit groupe de parenté est plus positif.

Il ne faut surtout pas revendiquer le statut de réfugié parce qu’on fuit la misère, la violence familiale et sexuelle si vous êtes une femme, ou si ceux et celles qui vous menacent font partie du cercle dirigeant de votre pays soutenu par un pays développé et démocratique. Il est vrai que ce ne sont pas des critères prévus par la loi sur le refuge. À quand une modification ?

Il faut aussi être prêt.e à vivre une perte plus ou moins forte de statut social pendant plus ou moins longtemps et à être exploités.es.

Alexandra Cyr

Alexandra Cyr

Retraitée. Ex-intervenante sociale principalement en milieu hospitalier et psychiatrie. Ex-militante syndicale, (CSN). Ex militante M.L. Actuellement : membre de Q.S., des Amis du Monde diplomatique (groupe de Montréal), animatrice avec Lire et faire lire, participante à l’établissement d’une coop. d’habitation inter-générationnelle dans Rosemont-Petite-Patrie à Montréal. Membre de la Banque d’échange communautaire de services (BECS) à Montréal.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Blogues

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...