Édition du 29 novembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Québec

Où en est l'école à trois vitesses au Québec ?

Alors que les parents attendent de savoir dans quel programme ou école seront admis leurs enfants, une nouvelle étude de l’IRIS révèle que le système d’éducation québécois demeure hautement inégalitaire et ce, en dépit des efforts pour réduire l’exode des élèves vers le système privé.

Pour lire l’étude de l’Iris

↳ Photo : Taylor Flowe sur Unsplash

En effet, en 2021, près de la moitié (44%) des élèves du secondaire étaient retiré·e·s des « classes ordinaires » du réseau public pour être inscrit·e·s à l’école privée ou dans un programme particulier. Au vu du développement qu’il a connu dans les dernières années, le phénomène de l’école à trois vitesses devrait préoccuper le ou la prochaine ministre de l’Éducation.

Au cours des vingt dernières années, le nombre d’élèves qui fréquentent les écoles primaires et secondaires privées a bondi de près de 20% au Québec. Durant la même période, l’effectif des écoles publiques a diminué de 4%.

Aussi, la place qu’occupe les programmes particuliers au sein du réseau public est en hausse de 50% depuis vingt ans. En effet, en 2021, près du quart (23%) des élèves du secondaire étaient retirés des classes ordinaires pour être inscrit·e·s dans les programmes particuliers comme Sport-études, Arts-études et l’Éducation internationale. Ces programmes, créés pour retenir les élèves dans les écoles publiques et augmenter leur attrait, imposent des tests d’admission alors que 76% d’entre eux exigent une contribution parentale supplémentaire pouvant parfois atteindre 14 000 $

« En participant ainsi à l’"écrémage" des classes ordinaires, qui accueillent en plus forte proportion les élèves issu·e·s des milieux défavorisés ou ayant des difficultés d’apprentissage, le réseau public contribue pleinement à la reproduction des inégalités. Il est donc impératif de repenser en profondeur l’organisation et le financement des services scolaires pour mettre fin à l’école à trois vitesses et à aux pratiques de sélection des élèves du primaire et du secondaire. »
— Anne Plourde, chercheuse à l’IRIS et autrice de la fiche.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Québec

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...