Édition du 1er décembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Blogues

Le blogue de Donald Cuccioletta : « La Gauche américaine en 2020 - Stratégies et perspectives »

« La candidature de Michael Bloomberg, l’argent pour arrêter Bernie Sanders »

La montée de Sanders et la panique du Parti démocrate.

Nous savons que le Parti démocrate, depuis le fiasco de l’Iowa et la victoire de Sanders dans le New Hampshire, est en mode panique. Et subitement parce que Michel Bloomberg a atteint 19% du vote populaire pour sa candidature, il est invité à participer au débat qui a précédé le caucus de l’État du Nevada. Il est clair que cette invitation, alors que Sanders est à 31% du vote populaire et il mène au Nevada, est une mesure pour arrêter Sanders, que le parti ne veut pas voir comme le candidat du Parti contre Trump. Bloomberg a déjà dit qu’il est prêt à investir un milliard de dollars de sa fortune personnelle pour battre Trump, et pourquoi pas un peu plus pour arrêter Sanders.

Deux oligarques contre Sanders

Nous sommes devant un scénario, avec la présence de Bloomberg, d’un combat pour gagner la nomination, d’une confrontation entre deux oligarques, qui sont prêtes à acheter la présidence. Nous voilà de retour à la fin du 19e, quand les confrontations pour la présidence des États-Unis étaient disputées entre les représentants des différentes familles riches de cette époque. Un beau progrès pour la démocratie américaine qui est déjà en péril. Mais le Parti démocrate, le parti de Franklin Delano Roosevelt et du « New Deal’, appuie n’importe qui sauf Sanders. Ils font ainsi preuve de leur hypocrisie, de leur anti démocratie, de leur capitulation devant Wall Street, montrant qu’ils ne sont pas différents des escrocs du Parti républicain. Le mouvement « Black Lives Matter » avait raison en 2016 et a encore raison de dire « Ni républicains, ni démocrates. ».

Mais voilà que Sanders a gagné haut la main le caucus du Nevada. Plusieurs journaux qui soutiennent Biden disent qu’il est possible que Sanders ne soit plus attrapable, que l’élan de Sanders est trop fort et que la seule chance qu’il reste pour ralentir Sanders c’est le fameux « Super Tuesday » du 3 mars.

La campagne de Warren-s’unir à Biden et à Bloomberg ?

Même si la campagne d’Elizabeth Warren n’attire pas les résultats escomptés, celle-ci semble vouloir essayer de se positionner comme étant la candidate centriste modérée pour tenter de s’unir aux deux factions, Biden/Bloomberg, pour qu’ensemble qu’ils puissent battre Sanders à la Convention des démocrates de la fin juillet.

La stratégie veut que personne ne gagne la majorité des délégués avant la Convention des démocrates. Cette stratégie a, en somme, pour but d’unir tous les opposants de Sanders, de diviser ainsi les délégués et d’arriver à la Convention en déclarant qu’on procèdera à une convention ouverte (Brokered Convention). Ceci dégagerait tous les délégués gagnés par les candidates dans les primaires et caucus, de voter au premier tour. Ainsi au deuxième tour de scrutin les délégués pourront voter pour le candidat de leur choix.

Ainsi, selon cette stratégie, Mme Warren se présenterait comme la seule candidate capable de réunir le parti et évidemment arrêter le socialiste Sanders. Dans un blogue précédent, j’ai mentionné que la commission organisatrice la Convention des démocrates se réunissait pour changer les règlements de la Convention pour ultimement battre Sanders.

Selon Kali Akuno, cofondateur et codirecteur de l’organisation « Coopertion Jackson » à Jackson Mississippi avec qui j’ai parlé en prenant le « lunch » le samedi 22 février, Mme Warren a déjà mis en place une stratégie, surtout dans les états du sud où les Noirs sont nombreux, pour diviser Black Lives Matter. Certains « leaders » de Black Lives Matter entre autres la fondatrice de Black LIves Matter, Alicia Garza ont été déjà approchés par Mme Warren dans le but de fonder une nouvelle organisation. « Black to the Future Action Fund », fondé justement par Mme Garza, qui a déjà endossé la candidature de Mme Warren en affirmant qu’elle est la seule pouvant unir le Parti démocrate et empêcher l’invasion du radicalisme dans ce dernier. Le but est assez évident : diviser « Black Lives Matter », détruire le radicalisme au sein de la communauté noire, adopter un programme modéré, tout cela sous la gouverne de Warren pour la Convention.

Toujours selon Kali Akuno, l’entrée de Bloomberg dans la course est aussi un autre exemple des efforts réalisés pour arrêter Sanders. Il affirme que Sanders est devenu la cible que la haute direction veut éliminer et que nous n’avons encore rien vu. Les militants de gauche doivent être vigilants au cours de la campagne qui se prépare, au cours de laquelle, tous les attaques seront permises contre Sanders. Il nous dit aussi que la gauche socialiste et les éléments progressistes de la société étasunienne doivent se réunir derrière Sanders et appuyer tous les candidats et candidates socialistes qui se présentent en 2020.

Ce que nous vivons aujourd’hui avec la candidature de Sanders et la montée de l’idée du socialisme qui surgit au sein de la classe ouvrière et les militants et les militantes à travers le pays sont un retour aux grandes années de lutte. Nous assistons à une renaissance des luttes menées par Eugene V. Debs pour le socialisme, les luttes pour les droits civiques dans les années 50 et 60, ainsi qu’à la radicalisation du mouvement syndical aujourd’hui et du mouvement féministe.

Cette analyse de Kali Akuno explique le pourquoi les démocrates se sentent démuni devant la vague qu’est Sanders avec son message de populisme de gauche. Les démocrates ne comprennent pas ce qui se passe dans la population et surtout pas dans la classe ouvrière. Avec l’arrivée au pouvoir de Bill Clinton, le Parti démocrate a abandonné les ouvriers et les ouvrières, les noirs et même le mouvement des femmes. Ce parti s’est enveloppé dans un jargon détaché de la réalité du peuple, pour ce réfugier en adoptant un langage pseudo progressiste alimenté par un faux intellectualisme hollywoodien.

Détaché de la réalité de son peuple, les démocrates font maintenant appelle à un oligarque pour leur sortir de l’obscurité. On reconnait aujourd’hui que la stratégie de destitution de Trump était la seule qu’avait le Parti démocrate pour vaincre l’actuel président. Les démocrates sont aujourd’hui en déroute parce qu’ils ne voulaient pas se reconstruire après la défaite de 2016. Ils sont ainsi restés prisonniers du passé, en répétant le même
discours libéral, coupé des besoins pressants de la population, qui avait subi une terrible crise créée par ce même libéralisme.

Aujourd’hui les démocrates continuent d’affirmer à la Chambre des représentants que les Russes s’ingèrent dans la campagne parce qu’ils souhaitent que Trump ou même que Sanders gagne la présidentielle de 2020. Du n’import te quoi ! Oui, cette démocratie étasunienne est en péril avec un Donald Trump au pouvoir, mais elle est aussi en péril avec les démocrates au pouvoir. La population dans cette élection présidentielle on devant eux un véritable choix, Bernie Sanders et les autres socialistes qui se présentent contre les démocrates et républicains, qui sont, les uns et les autres, du pareil au même.

Notre camarade Kali Akuno déclare les deux partis, républicain avec leur populisme d’extrême droite, et les démocrates, avec leur discours progressiste d’hypocrite déconstruisent la démocratie aux États-Unis et que seul un mouvement politique radicale, le discours de Bernie Sanders et cette nouvelle génération à l’Alexandria Ocasio-Cortez, peuvent tracé une voie vers un avenir démocratique pour la classe ouvrière et par la classe ouvrière.

L’élection présidentielle de 2020 est une élection fondamentale pour les socialistes partout à travers le monde, et cela surtout après la débâcle de Jeremy Corbyn.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Blogues

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...