Édition du 4 octobre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Québec

Hommage à Pierre Beaudet

J’ai connu Pierre aux alentours de 2005 dans le courant des activités de l’université d’été des NCS, puis en 2008 il m’a convaincu de me joindre à l’équipe d’Alternatives et de me présenter au CA. C’est à peu près dans la même période que, grâce à lui, j’ai commencé à m’impliquer aux activités des NCS.

J’ai toujours trouvé dommage d’ailleurs de constater que les syndicats ne voyaient pas l’université d’été comme un complément à la formation syndicale, ce qui était en fait l’essence du projet de Pierre, construire un lieu de formation populaire où les mouvements sociaux et les syndicats participeraient de plein pied dans l’organisation et le financement.

Pierre a toujours été un militant internationaliste et dans cette mesure il avait une longueur d’avance sur la compréhension de la dynamique des luttes dans l’État canadien. Le Forum social des Peuples, tenu à Ottawa en 2014 a été un moment charnière où il s’est appliqué à insérer les ateliers des NCS dans une combinaison d’échanges et de débats sur la stratégie commune dans l’État canadien et au Québec.

Les éditions suivantes de l’Université d’été des NCS ont permis de poursuivre ce travail et ont été l’occasion à chaque fois d’établir des échanges sur ce travail commun. Ainsi en 2016 par exemple un atelier composé de Andrea Levy, Canadian Dimension, Suzanne Macneil , militante syndicale d’Halifax, Jessica Squires, Réseau écosocialiste Gatineau, Kevin Skerrett , Solidarity Against Austerity, Ottawa, et moi-même, se posait la question : Dans quelle mesure le Québec peut-il avoir un effet d’entrainement ? Comment les mouvements canadiens peuvent-ils jouer un rôle dans la lutte d’émancipation nationale du peuple québécois ? Comment bâtir la solidarité ?

Pierre est ainsi devenu un ami très proche, un précieux complice dans une perspective de travail où nous sommes très peu nombreux et nombreuses à nous impliquer. Bien sûr on n’a pas toujours été d’accord sur tout. En 2017, lors du congrès de QS concernant les alliances électorales, nous avons eu une très chaude discussion.

Nous avons continué à travailler ensemble, Pierre a misé sur ce qui nous unissait, la solidarité internationale et la nécessité du travail pan canadien.

À l’automne 2019, il avait décidé de reprendre l’initiative des rencontres avec la gauche du ROC, rencontres qui avaient cessé depuis plus d’un an. Conjointement avec Andrea Levy, Richard Fidler, Ricardo Gustave (TBC), Guillaume Boily (TBC) nous avons lancé l’appel à une réunion qui s’est tenue à Toronto le 26 janvier 2020. Y assistaient entre autres, le regretté Léo Panitch, Greg Albo, Sam Guindin.
Pierre a écrit un texte de référence et de propositions, a établi un agenda et a rédigé un rapport après la réunion, qui aura été la dernière occasion de discussion avec des membres de la gauche canadienne. J’aimerais terminer en citant la conclusion de son rapport.

« En attendant, il est nécessaire que la gauche canadienne combatte les tentatives de l’État et de l’establishment canadiens de faire reculer les droits du Québec, ce qui est politiquement facilité par les tactiques du Quebec-bashing. Les socialistes québécois, de leur côté, doivent lutter constamment contre les politiques d’exclusion des nationalistes conservateurs à l’encontre des immigrants, des minorités et des Premières Nations.

Cependant, à court terme, il est important de se regrouper, et cela semble possible autour de thèmes communs, avec la justice climatique en tête de liste.
Nous pouvons développer un programme d’éducation populaire pour parler, se rencontrer et construire des liens de solidarité, du Québec au Canada et du Canada au Québec. Nous pouvons concevoir des visites, des circuits, des événements éducatifs, des publications pour soutenir un effort à long terme dans cette direction. Une priorité serait d’expliquer pourquoi le droit à l’autodétermination doit être central dans tout projet de transformation.

Nous pouvons utiliser les médias progressistes existants, comme Canadian Dimension, the Bullet, NCS, Presse-toi-à-gauche pour développer une compréhension et un soutien mutuels. »

Et bien, je crois que Pierre nous a légué un agenda bien rempli, comme c’était son habitude, à nous maintenant de poursuive sa lutte, notre lutte !

André Frappier

Militant impliqué dans la solidarité avec le peuple Chilien contre le coup d’état de 1973, son parcours syndical au STTP et à la FTQ durant 35 ans a été marqué par la nécessaire solidarité internationale. Il est impliqué dans la gauche québécoise et canadienne et milite au sein de Québec solidaire depuis sa création. Co-auteur du Printemps des carrés rouges pubié en 2013, il fait partie du comité de rédaction de Presse-toi à gauche et signe une chronique dans la revue Canadian Dimension.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Québec

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...