Édition du 24 mai 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Canada

Politique canadienne envers Haïti : lettre ouverte à Madame Mélanie Joly, Ministre des Affaires étrangères du Canada

Nous avons appris qu’une rencontre des Amériques concernant Haïti, à laquelle participeront des représentants des Affaires étrangères du Canada est prévue le 21 janvier 2022 et nous constatons avec étonnement l’absence de personnes représentant les organisations issues de la société civile haïtienne, et plus spécifiquement des organisations liées à l’Accord de Montana. Une situation que nous trouvons inacceptable.

Honorable Mélanie Joly

Ministre des Affaires étrangères

Nous, membres de la Concertation pour Haïti, un regroupement d’organisations et d’individus de la société civile québécoise, réclamons la mise en place d’un processus politique inclusif et transparent ayant pour objectif d’assurer la direction démocratique du pays. À cet égard, il nous apparait impératif d’inclure dans le processus de prise de décisions, les acteurs de la société civile haïtienne qui réfléchissent depuis longtemps sur la conjoncture politique et qui proposent des voies de passage permettant la réappropriation des leviers de pouvoirs au peuple haïtien, notamment les organisations qui sont partie prenante de l’Accord de Montana. Fruit de plusieurs mois de travail, cet Accord est le plus large, le plus consensuel, le plus élaboré possible et vise une transition de rupture pour refonder l’État.

Par ailleurs, nous avons appris qu’une rencontre des Amériques concernant Haïti, à laquelle participeront des représentants des Affaires étrangères du Canada est prévue le 21 janvier 2022 et nous constatons avec étonnement l’absence de personnes représentant les organisations issues de la société civile haïtienne, et plus spécifiquement des organisations liées à l’Accord de Montana. Une situation que nous trouvons inacceptable. Cette omission pourrait avoir pour conséquence un déficit de légitimité qui nuira à l’adhésion du peuple haïtien face aux orientations qui se dégageront de cette réunion. De plus, il est à noter que la perpétuation de ce noyautage décisionnel étatique et étranger au niveau des discussions stratégiques aura pour effet de limiter les perspectives d’analyse (vision globale de la situation dite haïtienne) et la concrétisation des orientations qui seront privilégiées. Pour ces raisons, nous vous prions d’éviter la mise à l’écart des organisations civiles haïtiennes et de véritablement soutenir un processus politique inclusif et durable qui soit piloté par les forces vives et organisées de la société haïtienne.

Au nom de la Concertation pour Haïti,

Marc-Édouard Joubert Hélène Gobeil
Conseil régional FTQ Montréal métropolitain AQOCI

Fondée en 1994, la Concertation pour Haïti (CPH) est un regroupement d’organisations de la société civile et de membres individuels du Québec qui participent au mouvement de solidarité avec le peuple haïtien. La CPH essaie, de son mieux, d’accompagner la société civile haïtienne dans sa recherche de mieux-être, en œuvrant au niveau de la promotion des droits humains et des libertés fondamentales, de la justice sociale, du développement solidaire et de la sensibilisation du public d’ici.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Canada

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...