Édition du 10 décembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Québec

Congrès annuel 2018-2019 : Les membres de l'ASSÉ votent en faveur de la dissolution

Réunies à Québec les 27 et 28 avril, les associations membres de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) ont adopté un mandat en faveur de sa dissolution qui sera effective à partir du 31 mai prochain.

Des discussions portant notamment sur la démocratie étudiante, les structures, les luttes écologistes et l’antiracisme ont fait partie d’une journée de réflexion qui a précédé cette prise de décision. Au terme des débats, les délégations présentes, composées autant d’associations locales membres, que d’associations non membres et de personnes observatrices, se sont ralliées autour de la possibilité de créer une nouvelle structure nationale, mais en ne précisant pas encore la forme que celle-ci pourrait prendre.

« Un comité de transition élu s’occupera de l’organisation de formations, du maintien d’un contact entre les associations étudiantes et de la mise en place d’espaces de réflexion sur l’avenir du syndicalisme combatif étudiant. Pour accomplir cette mission, il est également mandaté de faire des liens avec différents groupes qui prennent part aux luttes sociales actuelles », explique Mireille Allard, secrétaire aux finances et co-porte-parole de l’ASSÉ.

La grève survenue au printemps 2015 aurait entre autres contribué à une scission entre différentes visions du mouvement étudiant combatif, selon ce qui a été soulevé par les délégations. À la suite de celle-ci, plusieurs critiques avaient été formulées comme un manque de transparence et de confiance envers les personnes élues, résultant en un désinvestissement progressif de la structure.

« Plusieurs critiques n’ont pas réussi à être intégrées avec les années, » spécifie Hassan Saab, secrétaire aux affaires internes et co-porte-parole de l’ASSÉ. « Les luttes féministes et antiracistes étaient perçues comme secondarisées par rapport aux campagnes annuelles, et les associations locales considéraient qu’il y avait un manque de représentativité au sein du mouvement étudiant. C’est sur ces critiques que le congrès s’est terminé, avec un appel à intégrer des mesures concrètes pour contrer celles-ci dans une prochaine organisation étudiante nationale. »

Malgré les débats, les délégations ont clos le congrès en réaffirmant leur volonté à perpétuer les valeurs constituantes de l’ASSÉ, soit la solidarité, la démocratie et la combativité, sous une forme qui reste à construire. D’ici là, les étudiantes et les étudiants continueront de faire vivre le syndicalisme de combat à travers les luttes présentes et à venir.

Seule association étudiante nationale comprenant des membres de tous les cycles d’enseignement supérieur confondus, l’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) regroupe près de 50 000 membres dans les cégeps et les universités du Québec. Fondée en 2001, l’ASSÉ revendique notamment une gratuité scolaire à tous les niveaux, une démocratisation des milieux d’enseignement et une éducation publique et universelle.

Site internet : www.asse-solidarite.qc.ca

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Québec

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...